SOCIÉTÉ DES MISSIONNAIRES DES SAINTS-APÔTRE

1.1.3. Apostolats

Les lieux d’apostolat et de collaboration dans trois diocèses :
- Les paroisses (3) : Saint-Cœur de Marie d’Omvan, ND-des-Sept-Douleurs d’Ahala-Barrière, Saint-François d’Assise d’Afanoyoa (Archidiocèse de Yaoundé)
- La Paroisse Saint-Luc de Tala et Collège d’enseignement général et technique Saint-Benoît de Tala (diocèse d’Obala)
- Petit Séminaire Saint-André de Bafia (diocèse de Bafia)
- Institut de Philosophie Saint-Joseph-Mukasa (IPSJM), Yaoundé
1.2. Les objectifs de la Délégation
1.2.1. Le charisme et la mission

- Poursuivre la préparation de nos jeunes pour la mission
- Prise en charge d’une nouvelle œuvre dans la zone anglophone pour favoriser l’intégration de la langue anglaise
- Agrandissement de la Maison de probation et construction d’un postulat pour recevoir plus de candidats(travaux
en finition)
- Continuer l’apprentissage de la langue espagnole dans notre maison de formation
1.2.2. La vie apostolique

- Vie en communauté autant dans les paroisses que dans les maisons de formation
- Tenue effective des rencontres communautaires
- Visite des confrères dans les différentes communautés
- Assistance des confrères malades

1.2.4. La collaboration avec les laïcs
La collaboration avec les laïcs au sein de la Délégation s’organise désormais autour d’une association dénommée : « Famille des laïcs associés des Missionnaires des Saints-Apôtres », créée depuis février 2015.

 Organisation et activités de l’Association
L’Association se réunit chaque deuxième samedi du mois et s’organise autour d’un certain nombre d’activités précises. Les activités régulières ordinaires s’articulent actuellement sur des rencontres mensuelles, au cours desquelles le Chargé du laïcat donne un enseignement, à travers un exposé sur un thème bien déterminé ; des échanges entre membres sur la vie et les projets de l’Association, les cotisations mensuelles. Le nombre des membres réguliers oscille entre 15 et 20.
L’Association s’est déjà illustrée à travers son implication multiforme dans les célébrations communautaires telles que les ordinations, les Premières promesses de fidélité et d’autres fêtes ou manifestations communautaires. La famille des laïcs associés MSA est également présente et active lors des événements malheureux tels que le décès des parents ou des membres des familles des confrères éprouvés.

 Formation
La formation dispensée est doctrinale, spirituelle et pratique. Un enseignement mensuel sur un thème préalablement choisi, une récollection trimestrielle et une retraite annuelle constituent les principaux lieux où se déploie cette triple formation. Le but principal de ces enseignements, c’est celui de former des leaders laïcs capables de répondre consciemment et efficacement de leur foi au sein de la société et de l’Église en général et dans la Société des Missionnaires des Saints-Apôtres en particulier, où leur rôle et leur présence sont indispensables dans la consolidation
de notre identité, de notre charisme et de notre mission au cœur de l’Église.

A tout prendre, l’organisation du laïcat au sein de la Délégation est une réalité effective dont les actions sont rendues visibles. Il s’agit à présent d’accélérer et d’intensifier cette marche à travers une intégration d’autres membres venant d’ailleurs que des familles des confrères Saints-Apôtres. Il s’agit à présent d’étendre la sensibilisation et de mobiliser également les laïcs venant de nos différentes paroisses et d’ailleurs.

1.2.5. La communication dans les réseaux sociaux
- Bulletin d’information et de réflexions « LE LIEN » (trois parutions par an)
- Création d’un groupe d’amis sur Whatsapp réunissant des confrères de la Délégation : « Ménardien d’Afrique »

 

 

ANALYSE DE LA SITUATION

Solide formation académique au niveau initial (philosophie et théologie)
- Visibilité du charisme MSA (implication aux Matinées vocationnelles MSA et diocésaines, collaboration au Petit Séminaire, journée des étudiants MSA, production d’un CD, Tricots etc.)
- Animation régulières des sessions sur le « discernement-Accompagnement » aux inter-noviciats et la session sur les « médiations » pour la préparation des vœux perpétuels des jeunes profès et professes.
- Animation des sessions et présidence de la « Locomotive », mise sur pied par la conférence des supérieurs majeurs pour la formation continue des jeunes profès(ses).
- Direction de l’Institut de Philosophie Saint Joseph Mukasa
- Développement visible du sentiment d’appartenance
- Médiatisation de la Société et du fondateur (Journal « LE LIEN », interventions radiophoniques, exposés,etc.)
- Formation spécialisée des membres
- Envoi en mission des membres

- Nombre insuffisant des membres pour la gestion des œuvres et apostolats
- Manque de prêtres disponibles pour nos maisons de formation
- Manque de formateurs préparés pour la formation des adultes
- Tension entre certains formateurs et formés dans les maisons de formation
- Manque des structures génératrices des revenus et d’autofinancement
- Cumule de responsabilités exposant la santé des membres
- Dépenses imprévues

2.3.1. Opérations générales
La formation de nos étudiants, les allocations des membres, assurance automobile, la santé et assurance maladie des confrères, salaire des employés, entretien mobilier, sont des opérations générales que nous effectuons.
2.3.2. Au niveau des membres
Tous les membres reçoivent une allocation mensuelle. Le membre exerçant un ministère rémunéré le reverse à la communauté.
2.3.3. Fonds
Nos fonds proviennent en général de notre économat provincial et en parti des apports des ministères des confrères, des aides reçues des tiers, des initiatives d’autofinancement dans notre Délégation.
2.3.4. Propriétés
- Deux terrains d’un et de neuf hectares acquis pour de projets futurs
- Acquisition d’une nouvelle maison à Fëbe (maison de la providence)
- Rallonge de la maison saint Kisito (Temps de probation)
- Maison postulat et accueil, Nkolbisson
- Résidence des Saints-Apôtres, Nkolbisson
2.3.5. Aperçu global de la situation financière face au futur
- Notre situation financière s’améliore progressivement
- Prise de conscience d’une gestion modérée
- Mise sur pied d’une commission de projet pour une gestion participative
- Projets plus élaborés en agriculture, menuiseries, collège, poudre de gingembre.

3. PERSPECTIVES D’AVENIR POUR LA DÉLÉGATION

- La formation des formateurs pour nos étudiants est le problème majeur
- Continuer avec des formations spécialisées pour les Instituts supérieurs de la place
- Rendre plus visible notre identité et consolider notre unité dans le Seigneur Jésus
- Viabiliser ou rendre productif nos nouvelles constructions
- Clarifier davantage la gestion des finances et autres biens communs
- Encourager la participation de tous les membres dans la vie de la Délégation
- L’autofinancement reste urgent et conditionne toutes les autres préoccupations
- L’étude actuarielle présentée à la dernière Assemblée provinciale a clairement relevé cette urgence de l’autofinancement.

 

 

previous arrow
next arrow
Slider
Social